La céramique vietnamienne

La céramique vietnamienne dans l’histoire

L’histoire de la céramique vietnamienne est aussi vieille que la civilisation vietnamienne, apparue très tôt comme l’un des premiers produits des peuples sur ce territoire. Les recherches et fouilles archéologiques d’anciennes tombes ont mis à jour quantité d’objets d’usage courant en céramique, du Nord au Sud du pays. À l’aide d’un savoir-faire perpétué depuis des milliers d’années déjà et d’une conscience identitaire tellement forte toujours mise à l’épreuve par les concurrences extérieures, les produits de céramique du Vietnam ont atteint un niveau d’esthétique et se sont forgés un style qui fait qu’ils se démarquent bien des produits d’autres pays voisins, comme ceux en provenance de Chine. C’est grâce à la maitrise parfaite des techniques de fabrication, de décoration et de cuisson que le potier vietnamien peut cultiver son imagination. Si on voit des contraintes à la peinture, on voit aussi apparaitre des dessins de plus en plus sophistiqués ainsi qu’une variété de pigments, une éruption de formes et de décors originaux qui témoignent d’un sens de l’imagination et une créativité énorme.

Beaux-objets-en-céramique-vietnamienne

Beaux objets en céramique vietnamienne

On note également que la céramique vietnamienne ne subit aucune influence occidentale. Les artisans vietnamiens ont adapté ingénieusement certains motifs chinois au style vietnamien, plus enjoué et marqué par une plus grande spontanéité : le poisson rouge chinois devenant ainsi un ca bong -un poisson d’eau douce vietnamien. Les produits en céramique méritent donc d’être l’un des produits les plus représentatifs de l’âme vietnamienne, comme l’art du spectacle de marionnette sur l’eau, comme le théâtre populaire cheo, le ao dai, ou encore l’instrument musical dan bau…

On a pu affirmer à l’aide de fouilles archéologiques que des premiers objets de céramique datent d’il y a environ 10.000 ans et que le delta du Fleuve Rouge est le plus grand berceau du métier de la céramique du Vietnam comparable à n’importe centre de production de céramique d’autres pays voisins. Dès les débuts de leur civilisation il y a quelques 2000 ans, les Viets, par exemple, ont possédé une recette d’émaillage qu’on ne trouve nulle par ailleurs, laquelle leur a permis d’avoir des produits émaillés d’une couleur d’ivoire très particulière, tandis que les produits en céramique chinois étaient émaillés d’un marron doux.

oeuvres-de-la-ceramique-vietnamienne

La période de plus de 1000 ans sous domination chinoise a éclipsé le développement de cette activité au Vietnam, à cause de la venue massive de produits en céramique à bas cout venus de Chine. Toutefois, dès que les Vietnamiens ont reconquiert leur indépendance, vers le 10ème siècle avec l’émergence de la dynastie des Ly fortement inspirée d’idées bouddhiques. La céramique vietnamienne a retrouvé sa vitalité. Les produits de céramique et de poterie de cette période, par leur style de création très libre, d’une riche inspiration bouddhique, sont devenus une référence d’esthétique. Les produits de céramique datant de cette époque et les produits reproduits dans ce style sont toujours recherchés par des collectionneurs. Au musée de l’histoire nationale du Vietnam, les objets de céramique datant du règne des Ly sont présents en grande quantité.

peinture-en-ceramique-vietnamienne

Peinture en céramique vietnamienne

Après la période du règne des Ly, la céramique vietnamienne continue son essor. Au 17ème siècle, grâce à l’ouverture des ports de commerce aux commerçants étrangers, la réputation des produits de céramique vietnamienne a dépassé les frontières du pays. Si les Japonais ont pu développer eux aussi une production de céramique assez connue du nom de Kotchi, c’était dans le Nord du Vietnam qu’ils ont appris les techniques. Le mot « Kotchi » est même une dérivation du mot Giao Chi – un ancien mot utilisé par les chinois pour désigner le territoire vietnamien.

Du Nord au Sud du Vietnam, chaque région a développé ses propres productions en laissant un cachet régional typique sur ses produits. Le Nord du Vietnam est fier de ses deux centres de production très célèbres à savoir Chu Dau à Hai Duong et le village de Bat Trang en banlieue de Hanoi. Si les productions à Bat Trang se sont dernièrement multipliées pour s’adapter aux besoins très divers des marchés, Chu Dau, par contre, fait un grand effort pour garder une certaine noblesse dans ses produits. Les produits de Chu Dau sont aussi très variés au niveau des modèles. Le Sud a aussi un centre de production de céramique à Bien Hoa, qui, dès le début du siècle passé, a su évoluer en apprenant de nouvelles techniques occidentales et en renouvelant les modèles. Les produits de Bien Hoa continuent de nos jours à séduire les clients venus de tous les coins. La province de Ninh Thuan perpétue encore le métier de la poterie des Chams, connus sous le nom Bau Truc. Les produits de Bau Truc sont entièrement modelés à la main, surtout par les mains des femmes,  avec des outils très rudimentaires pour créer des bas reliefs aux motifs très fins et plein de féminité.

Théiere-en-ceramique-vietnamienne

Théière en céramique vietnamienne

Pour toutes ses valeurs historiques et culturelles, le métier de la céramique vietnamienne a été mis en valeur il y a peu, à l’occasion de la célébration du Millénaire de la ville de Hanoi en 2010. À cette occasion une fresque en céramique d’une longueur record de 3,85 km a été inaugurée. Ce monument très original ayant été inscrit dans le Guinness Book mondial est le fruit d’un grand travail de 20 peintres vietnamiens, 100 artisans en céramique ainsi que des centaines d’étudiants, enfants, artistes étrangers…

En plus les produits en céramique représentent un chiffre d’affaire à l’exportation de plus de 600 millions de dollars, soit 15% de la valeur totale d’exportation du pays. Sur tout le territoire, 14 villages de céramique restent très actifs grâce à un engouement croissant pour ces produits. Pour les touristes vietnamiens ou étrangers, un produit en céramique vietnamienne est toujours un cadeau apprécié. Certains modèles de produits de céramique haut de gamme sont exclusivement réservés à la décoration de salons, devenant donc des objets d’art, tels des jarres très hautes et richement décorés….Les villages de céramistes souvent proposés aux touristes sont Bat Trang ou Phu Lang ou Dong Trieu dans le Nord, Bau Truc dans le Centre, Bien Hoa dans le Sud…

Nous vous invitons maintenant à découvrir la céramique vietnamienne en vidéo