horizon vietnam travel
Rencontre au bout du monde - les voyages dans les rêves!
Vietnam Cambodge Laos
img-culture

Vêtements vietnamiens

Les vêtements vietnamiens et leurs évolutions dans le temps sont les témoins les plus vivants de la capacité d’adaptation des vietnamiens à un environnement de vie et de travail, et celle de l’assimilation d’apports extérieurs, ainsi que de leur forte conscience d’appartenance culturelle. Dès l’aube de leur civilisation, les robes sont devenues un habit familier des femmes de nombreuses ethnies, pour s’adapter à un climat très chaud et humide et pour être à l’aise dans leurs travaux champêtres. Les femmes Muong du Nord Vietnam portent encore dans beaucoup d’occasion leurs longues tuniques traditionnelles pleines de charme.

robe-traditionnelle-vietnamienne

Les jeunes filles vietnamiennes en robe traditionnelle

Les femmes vietnamiennes, après plusieurs périodes de rénovation, surtout depuis le 18ème siècle, ont désormais leur robe traditionnelle qui met en valeur leurs traits de beauté connus mondialement sous le nom ao dai. Cette tunique n’est pas du tout une création nouvelle, mais par contre c’est une rénovation des tuniques à quatre pans “ao tu than” très chères aux femmes vietnamiennes pendant des milliers d’années.

Le yêm ou le corsage d’un rose particulièrement vietnamien (dit souvent « rose de fleurs de lotus ») porté souvent avec le ao tu than est aussi la pièce la plus résistante aux changements à travers le temps. Le non – Les couleurs des habits sont d’autres signes distinctifs de l’identité vestimentaire, et donc de l’identité culturelle vietnamienne. Les vêtements masculins du Nord Vietnam sont souvent de couleurs brunes ou marron, tandis que les sous vêtements sont de couleurs vives discrètement dissimulées. Les habitants du Sud Vietnam et du Delta du Mékong préfèrent des couleurs noires, ceux du Centre du pays portent plutôt des habits violets.

vetement-traditionnel-vietnamien

Le “ao ba ba”

Le vêtement “ao ba ba” de couleur noir des femmes du Sud est « aussi simple que leur caractère ou leur mode de vie », comme disent des poètes vietnamiens. Les années 1930 ont vu un grand mouvement de rénovation des tuniques des femmes vietnamiennes. Il en résulte que le « ao dai » est né, avec le rôle très actif de deux peintres sortis du Collège des Beaux Arts d’Indochine. Le « ao dai » a hérité des quintessences des vêtements traditionnels qui veillent surtout à la discrétion, tout en assimilant des éléments empruntés à l’Occident, tels que la simplicité. Ce succès l’a aidé à survivre avec le temps au point de devenir à présent exemplaire et représentatif des habits traditionnels du Vietnam. Au cours de ces vingt dernières années, si les vêtements de style occidental continuent d’influencer les habits vietnamiens, les femmes à priori, portent toujours leurs habits traditionnels lors des occasions spéciales. Lors de mariages au Vietnam par exemple, si le marié est vêtu d’un veston, la mariée porte toujours une tunique traditionnelle de couleur rouge ou rose, surtout quand le couple se présente devant l’autel des ancêtres. La robe blanche de style européen est portée lors du banquet du mariage. Traditionnellement, la couleur blanche est considérée comme le signe du deuil au Vietnam.

Concernant les vêtements vietnamiens de classes supérieures d’autrefois, on peut remarquer qu’ils ne sont pas très différents des costumes chinois. Par exemple, la classe intellectuelle, les mandarins et les confucianistes portaient un vêtement de cérémonie: pantalons blancs, tunique longue boutonnée sur les côtés, de longs cheveux attachés, des turbans et des pantoufles. Le costume de cérémonie des hommes et des femmes de classe moyenne était une longue tunique noire et un pantalon noir.

Les vêtements au Vietnam changent au fur et à mesure du développement de l’histoire. Jusqu’à nos jours, les tuniques de la femme vietnamienne sont influencées par de nouvelles cultures, elles commencent à s’inspirer de la mode européenne et tendent à devenir plus belles et raffinées par rapport au siècle précédent.

vêtement-traditionnel-au-vietnam

Pour un voyage au nord du Vietnam, en quittant les plaines pour les routes de montagnes, plus d’une fois, on entreverra avec un grand étonnement et satisfaction, même en dehors des jours festifs, des couleurs et des modèles de costumes très variés de femmes des ethnies vietnamiennes. Ces couleurs exotiques sont des touches de charme des régions montagneuses et seront certainement un sujet passionnant lors de votre découverte. Si vous n’avez pas le temps pour de longs séjours en montagne, la visite du Musée d’ethnographie du Vietnam ou du Musée des femmes vietnamiennes à Hanoi vous permettra également de contempler les jolis costumes des diverses ethnies vietnamiennes.