horizon vietnam travel
Rencontre au bout du monde - les voyages dans les rêves!
(Prix d’un appel local en france)
0970444651
Vietnam Cambodge Laos Birmanie Chine

Le tombeau de Tu Duc

A propos du ce tombeau royal

Le tombeau de Tự Đức est le monument le plus représentatif de l’architecture de la Dynastie Nguyễn et aussi une des constructions les plus merveilleuse du XIXe siècle. Tout d’abord, avant la mort de Tu Duc, ce monument fut un palais, la 2e résidence de l’empereur. L’empereur poète Tu Duc (1848-1883) décida de le construire afin de se distraire et de se précautionner une mort inopinée. Chaque empreinte de cet ensemble marque l’esprit romantique d’un empereur talentueux.

Le tombeau de Tu Duc, aussi connu sous le nom KhiêmLăng, est un vestige de l’Ensemble des monuments de Hué. C’est la dernière demeure du 4e Empereur de la Dynastie Nguyen, l’empereur Tu Duc (Nguyen Phuoc Hong Nham). Il régna pendant 36 ans, de 1847 à 1883, son règne fut le plus long de la dynastie Nguyen.

L’empereur Tu Duc choisit un lopin de terre romanesque pour profiter de son dernier sommeil. Son tombeau se situe sur une étroite vallée dans le village Duong Xuan Thuong, à Hué.

L’histoire de construction

Le tombeau de Tu Duc dispose de plusieurs noms rattachés à chaque période de son histoire. Les travaux commencèrent en 1864 avec la participation de 50000 soldats. Ces temps-ci, le tombeau jouait un rôle de la 2e résidence de l’empereur Tu Duc et il nomma « Dix Milles Ans » (Van Nien Co). Pour finir à temps le projet (pendant 6 ans), cent mille hommes de corvée et ouvriers devaient travailler péniblement dès l’aube jusqu’à minuit. Leurs vies étaient infiniment malaisées : nourriture insuffisante, vêtements déchirés, blessures souvent par le fouet… Ces travaux forcés ont provoqué la colère du peuple. Les gens ont transmis une complainte :

« Comment fait-il Dix Mille Ans ?
Murailles en os des soldats, tranchées du sang des gens. »

Après deux ans, la population ne supportaient plus de souffrir, les constructeurs se sont soulevés. Les documents d’histoire ont donné à ce soulèvement le nom de « La Rébellion des Pilons à Chaux » car les ouvriers ont utilisé les pilons à chaux comme des armes et ont attaqué la Citadelle de Hué. Mais le soulèvement échoua et se termina mer de sang. Après cette perturbation, l’empereur Tu Duc renomma le tombeau au nom de « Palais de Modeste » (Khiêm Cung).

Le Palais de Modestie se termina en 1873. Quand l’empereur Tu Duc décéda en 1883, le palais fut rebaptisé « Le tombeau de Modestie »

Échelle et Structure

À cause de l’accession au trône pendant une époque de trouble et d’une vie privée fatigante sans enfant, l’empereur Tu Duc suivit la foi en la vie après cette mort. Il construit son tombeau avec effort. Finalement, la surface du tombeau de Tu Duc fut environ de 120 000 mètres carrés, soit 10 fois plus grand que le tombeau de Gia Long (le fondateur de la dynastie Nguyen) !

Le tombeau de Tu Duc comprend près de 50 grands et petits monuments. Leurs noms apportent le mot « Modestie » (Khiêm).

La zone des palais résidents

– La porte Vu Khiêm : l’entrée du tombeau de Tu Duc
– La Maison de culte de Chi Khiêm : maison de culte des femmes de Tu Duc. Située à gauche.
– Le lac de LuuKhiêm : Auparavant, ce fut un ruisseau qui coulait dans cette zone. Après son élargissement, il pris la forme d’un lac. Il dispose d’une signification de géomancie, d’équilibre de Yin-Yang et de Cinq Éléments. On l’utilisa pour amasser de la chance et planter des fleurs de lotus.
– Île de TinhKhiêm : au milieu du lac de LuuKhiêm. C’était un lieu où l’on plantait des fleurs et élevait des animaux rares.
– Les Pavillons de XungKhiêm et Du Khiêm : sur le lac de LuuKhiêm. Ici l’empereur regardait les fleurs, écrivait des poèmes, lisait des livres…
– Les ponts de Tuan Khiêm, Tien Khiêm et Do Khiêm : chemin jusqu’à la colline de pins
– La porte du Palais de Modestie (Khiêm Cung Môn) : un belvédère de deux étages derrière le lac de LuuKhiêm. Passant la porte séparant du lac, c’est l’habitation de l’empereur
– Le palais de HoaKhiêm : auparavant, c’était le bureau de l’empereur Tu Duc. Aujourd’hui, il est maison de culte de Tu Duc et sa reine.
– PhapKhiêm Vu et Le Khiêm Vu : situés des deux côtés du palais de HoaKhiêm. Ce sont les chambres des mandarins lorsqu’ils vinrent ici.
– Le palais de Luong Khiêm : derrière le palais de HoaKhiem. La chambre de Tu Duc (auparavant), la maison de culte de la Reine-Mère Tu Du, la mère de l’empereur Tu Duc.
– La Maison de On Khiêm : entrepôt des objets de l’empereur, situé à la droite du palais de Luong Khiêm
– Le Théâtre de Minh Khiêm : un des théâtres existants les plus anciens du Vietnam. Il se trouve à la gauche du palais de Luong Khiêm.
– Les Chambres de Tri Khiêm et Y Khiêm : les résidences des odalisques, des femmes de l’empereur Tu Duc
– Les Jardins de TungKhiêm et Dung Khiêm : les jardins de sambars

La zone du mausolée : derrière la zone des palais

Derrière le pavillon de Bái et deux lignes des statues des mandarins, on trouve le pavillon de Stèle (Bi Đình) avec une stèle en pierre de 20 tonnes. Sur cette stèle, fut gravé « Mémoire du Palais de la Modestie » composé par l’empereur de Tu Duc. Ce document contient environ 4 953 mots, c’est un écrit autobiographique de l’empereur sur sa vie, sa royauté, sa malchance et ses maladies, mais aussi ses mérites et ses fautes.