horizon vietnam travel
Rencontre au bout du monde - les voyages dans les rêves!
(Prix d’un appel local en france)
0970444651
Vietnam Cambodge Laos Birmanie Chine

Le temple de la littérature

Visite du temple de la littérature

plus-jolis-temples-vietnamiens-de-la-litterature-hanoi-vietnam

Un peu d’histoire

Construit en 1070 et consacré au culte de Confucius, le temple de la littérature accueillait jadis les princes et les enfants des mandarins et fût en fait la première université du Vietnam. On y enseigna pensée et morale confucéennes jusqu’à la fin du XVIII° siècle, date à laquelle l’université fut transférée à Hué. Aujourd’hui le temple accueille toute aide et coopération d’organisations culturelles et scientifiques, ainsi que des individus intéressés par des recherches, la préservation et le développement de la culture nationale du Viêtnam. Le Temple d’Université de Littérature est non seulement un symbole du Confucianisme mais aussi un vestige culturel et historique extrêmement significatif du Vietnam en général et de Hanoï en particulier.

Selon l’Histoire Complète du Grand Viêt-nam. : “en Automne de l’année Canh Tuat, la deuxième année de Vu (1070), au 8ème mois lunaire, pendant le règne de Kinh Ly Thanh Tong, le Temple de Littérature était construit. Les statues de Confucius et de ses quatre disciples parmi les meilleurs ont été taillées, ainsi que 72 autres statues de savants Confucéens qui ont été peintes. Des cérémonies leur ont été consacrées dans chacune des quatre saisons. Les Princes héritiers ont étudié ici”.

L’architecture

Le temple de la Littérature de Hanoi-un vaste complexe architectural d’une beauté rare-dépasse la dimension d’un temple dédié à un homme de taille, pour devenir aux yeux des Vietnamiens le symbole de l’éducation nationale vieille de presque mille ans déjà et un haut lieu culturel de la capitale. Le paysage du temple est souvent agrémenté par des jolies longues tuniques de jeunes filles vietnamiennes cherchant de beaux décors pour leurs photos de souvenir. Nombreux aussi sont des jeunes étudiants d’écoles de beaux arts à Hanoi qui contemplent dans le silence des motifs d’ornement du temple pour les reproduire sur leurs dessins… Chaque visiteur, grâce à cela, ressent vraiment une ambiance plein de poésie en s’y trouvant.

cours-du-temple-de-la-litterature-de-hanoi-vietnam

Pour un visiteur étranger, dès le premier pas dans ce vaste complexe, il se sentira tout de suite plongé dans un paysage culturel très différent du sien. La disposition des élements architecturaux, les couleurs typiquement orientales, la signification de symboles qui abondent parmi les motifs d’ornement, les caractères sino-vietnamiens… tout est étrange et dépaysant, et donc, avec un minimum bagage de savoir, la visite sera très enrichissante.

Dans l’ensemble, le temple de la littérature de Hanoi est composé de cinq cours séparées par des murs en brique dont chacun a trois portes. Ces portes constituent trois entrées du temple. L’entrée au milieu-le plus grand conduit un visiteur jusqu’à la maison de culte dédié à Conficus à ses disciples éminents dans la cinquième cour. Mais avant de parvenir à ces bâtiments principaux au fond, le chemin de la visite est agrémenté de jolies monuments et de beaux arbres d’agrément:

statue-du-philosophe-mr-confucius-au-vietnam

On y trouve le pavillon consacré à la constellation de la littérature (Khue Van Cac), le bien de Clarté Céleste (Thien Quang Tinh), la Grande Maison des Cérémonies, la statue de Confucius, les dragons en pierre, le mur antique, les pierres d’encre. Et aussi le banyan et le frangipanier ainsi que d’autres arbres séculaires qui ont été témoin de beaucoup de festivités, de cérémonies, de discussions littéraires, de sessions d’étude et d’examens.

Le portique d’entrée est monumental, suivit par deux cours avant de parvenir au « Pavillon de la Pléiade », édifice carré avec emblème du soleil sur les quatre côtés dédié à cette constellation symbole de la vie littéraire.

Au milieu de la troisième cours est le « Puits Céleste », d’un intérêt particulier avec, sur les côtés, 82 stèles soutenues par des tortues de pierre. Elles ont été érigés entre 1484 et 1780. Y sont gravés les noms de 1306 lauréats des concours mandarinaux qui se déroulèrent sous la dynastie Lê. Vient ensuite le portique des « Bons Résultats » pour accéder à la quatrième cour et au temple principal.

lettres-aux-caracteres-chinoises-au-temple-de-la-litterature-vietnam

Chaque cour du temple et chaque élément architectural porte un nom rappelant une signification particulière, souvent en rapport avec les enseignements confucéens ou rappelant certains symboles de la littérature ou d’anciennes philosophies. Par exemple, la porte d’accès à la quatrième cour hébergeant l’autel de Confucus porte le nom Dai Thanh signifiant “Grand Réussite”; la première cour après la première porte du temple est baptisée du nom “Nhap Mon” signifiant “Initiation aux études”…Certains grands thèmes de pensée confucéenne tel l’équilibre, l’harmonie …sont aussi traduits d’une manière et d’une autre dans les formes ou dans la dispositon des éléments architecturaux. Donc, plus qu’un lieu de culte, c’est l’un de rares monuments vietnamiens qui survivent à travers les viccissitudes du temps, avec des valeurs inconstestables: valeurs du temps, valeurs esthétiques, valeurs architecturales, valeurs documentaires…Il est à noter sur ce dernier point que les stèles en pierre de docteurs de ce temple sont déjà reconnus par l’Unesco comme un patrimoine documentaire!