Home Culture Les Vietnamiens La différence entre la culture vietnamienne et la culture française

La différence entre la culture vietnamienne et la culture française

Lors de votre visite au Vietnam, vous vous confronterez à une culture très différente de la vôtre. Ces différences culturelles vous intéressent peut-être  ou vous surprennent. Lors de votre visite au Vietnam, ces différences peuvent parfois engendrer quelques malentendus . Cet article vous permet de mieux comprendre la différence entre la culture vietnamienne et la culture française

La salutation

Alors que les Français se font la bise pour se saluer, les Vietnamiens ne sont pas de ce genre de coutume.. Au Vietnam, il est plutôt d’usage lorsque l’on se rencontre  de baisser légèrement la tête et de sourire en se regardant.

Lorsqu’ils saluent les personnes plus âgées, les enfants doivent croiser les bras devant la poitrine et baisser la tête, c’est un signe de respect.

famille-vietnamienne
famille vietnamienne

Autre différence concernant la salutation,  les Français se serrent la main quel que soit le métier ou l’âge, tandis qu’au Vietnam, seuls les hommes d’affaires le font.

Si vous rendez visite à une famille vietnamienne, il vaut mieux saluer tout d’abord le chef de famille ou une personne âgée, puis les personnes plus jeunes. C’est une caractéristique culturelle du Vietnam !

La vie de famille

Au Vietnam, vous pourrez observer des foyers multi-générations. Les grands-parents vivent avec leurs enfants et restent aussi proches que possible les uns des autres. En tant que fils/fille, vous êtes responsable de prendre soin de vos parents et des membres plus âgés de votre famille. Vos enfants prendront soin de vous. Cela diffère à la vie plus indépendante des Français.

Un Jeune Vietnamien à moins de liberté qu’un Français.

Par exemple, si un parent appelle à 21h30 un samedi soir, demandant à son enfant, pourtant jeune adulte de  rentrer à la maison, il n y a pas de questions à se poser, il faut rentrer !

Qu’importe l’âge ! En France, les jeunes sont plus indépendants, et habitent même seul dès 18 ans. Au Vietnam il est d’usage de rester le plus tard possible avec ses parents et même de dormir dans le même lit jusqu’au mariage.

Communication

Au niveau de la communication, la différence entre la culture vietnamienne et la culture française s’explique. Au Vietnam, lorsque l’on rencontre quelqu’un pour la première fois, la première question est presque toujours «quel âge avez-vous?”. En effet,  les Vietnamiens demandent souvent l’âge avant de commencer la conversation. Pour eux, cette question leur permet d’indiquer le pronom le plus convenable pour s’adresser à quelqu’un. L’appellation change en fonction de l’âge relatif. Les Vietnamiens voudraient appeler correctement « chị », « em », « bà », « cô »,… Mais en France, et même dans les pays occidentaux, l’âge est une question taboue.

La conversation se poursuit sur des questions telles que : « Êtes-vous marié? Vous habitez où? Vous travaillez où ? ». En entendant ces questions, beaucoup de Français préfèrent garder leur vie privée. Mais ne vous inquiétez pas ! Ces questions sont juste une forme de salutation vietnamienne. Un « bavardage quotidien» des Vietnamiens commence souvent par une question – «Avez-vous pris (le déjeuner / le dîner/ le repas)? » Suivi de rien… pas d’invitation à dîner, c’est juste une manière de saluer au lieu de dire « bonjour ».

L’art de la table

La culture alimentaire entre le Vietnam et la France présente de nombreuses différences intéressantes. Tandis que les personnes occidentales mangent avec une cuillère, un couteau et une fourchette, les Vietnamiens utilisent principalement des baguettes au cours des repas.

Les Français sont souvent l’habitude d’acheter des réserves de nourriture pour une semaine. Les ingrédients familiers des repas occidentaux sont généralement riches en protéines comme le bœuf, le poulet et pommes de terre, asperges, carottes,… Les Vietnamiens achètent souvent des aliments frais tous les jours dans les marchés traditionnels. Chaque repas comprend généralement 3 plats: salé, frit (bouilli), soupe. Les aliments sont placés dans des assiettes et des bols ; mis ensemble sur un plateau et les Vietnamiens prennent de la nourriture dans leur bol. Cela s’explique par la culture de la communauté des Vietnamien, le partage est roi.

repas-vietnamien
Les repas vietnamiens

Enfin, au lieu de dire « Bon appétit » comme les Français, pour ouvrir le repas, les Vietnamiens s’invitent simplement à manger. Lorsque les Vietnamiens mangent de la soupe, ils émettent un bruissement pour signifier qu’ils apprécient le plat. Pour les Français, c’est une action à éviter dans la table.

Fêtes traditionnelles

La différence entre la culture vietnamienne et la culture française transparaît également au niveau des fêtes traditionnelles.

Le Nouvel An

Pour les Français, les vacances de Noël sont les plus importantes tandis que le Nouvel An (Le Tet) est la célébration la plus importante pour les Vietnamiens. En France et même dans les pays occidentaux, le jour du Nouvel Anest  le 1er janvier selon le calendrier grégorien. Cette fête ne dure qu’un jour. En revanche, la date du Tet au Vietnam varie d’une année à l’autre, souvent du 15 janvier au 20 février car les Vietnamiens utilisent le calendrier lunaire. Le Têt chez les Vietnamiens dure généralement 4 jours.

Pendant cette période, les Vietnamiens font de leur mieux pour rentrer chez eux et se réunir avec leur famille. Les gens se rassemblent pour souhaiter à tous les membres de la famille une meilleure année, puis les personnes âgées donnent aux plus jeunes des enveloppes rouges contenant de «l’argent de la chance». En France, le Nouvel An est plutôt une occasion pour voyager avec la famille, les amis.

Lors du  Nouvel An, les Français mangent du foie gras, de la dinde et du pain tandis que les Vietnamiens mangent des gâteaux traditionnels: gâteaux « Chung » et «Tét» à base de riz, de porc et de haricots verts.

La fête des morts

Les Vietnamiens célèbrent les jours de la mort, tout comme en France avec la fête de la Toussaint. Cependant, les festivités sont  moins importantes en France. Les Vietnamiens préparent généralement un grand repas et invitent les membres de la famille et les proches à se réunir et à parler des aspects positifs de la personne décédée.

Affection

En France, Un homme et une femme peuvent se tenir la main ou se toucher en public (mettre un bras autour de son épaule, le tenir par la main, l’embrasser sur la joue, etc.) pour l’affection ou la convivialité.  Cet acte très commun en France est vu comme quelque chose d’intime tandis qu’au Vietnam, les Vietnamiens considère cet acte comme “ridicule” ou insultant pour une femme. Les Vietnamiens le font rarement, particulièrement en public

Embrasser (entre mari et femme, amoureux) en public est acceptable en France. Mais au Vietnam, il vaut mieux de ne pas le faire, surtout, devant les personnes âgées et les enfants. Dans les familles vietnamiennes, vous entendez souvent  » Pas de bisous devant les enfants ». Cela devrait être fait dans des zones privées. Parents et enfants s’embrassent – Cela est rare dans ce pays oriental, sauf pour les petits bébés

La différence entre la culture vietnamienne et la culture française est donc significative. Pour autant ce sont deux cultures qui sont intéressantes à étudier !

À voir aussi: