Home Culture Religion au Vietnam Le Christianisme au Vietnam

Le Christianisme au Vietnam

Une religion qui existe depuis près de 5 siècles au Vietnam

Bien que missionnaires occidentaux se soient rendus brièvement au Tonkin en 1533, et en Annam en 1596; ce ne fut qu’en 1615 que des dominicains portugais fondèrent les premières missions catholiques à Hoi An, Danang et Hanoi marquant le début du christianisme au Vietnam .Les premiers prêtres vietnamiens devaient être ordonnés en 1668.

 

eglise de Hanoi

L’église de Hanoi

Mais cette religion étrangère, qui menaçait les fondements mêmes de la société vietnamienne en considérant le culte du Ciel et celui des ancêtres comme des pratiques superstitieuses. Dès 1630, la dynastie des Trinh publia le premier d’une série d’édits proscrivant le christianisme au Vietnam. Tout au long du XVIII siècle, les Trinh et les Nguyen menèrent une politique fluctuante, alternant persécutions et tolérances religieuse.

C’est à cette époque de troubles que le missionnaire jésuite Alexandre de Rhodes mit au point le Quoc Ngu, ou romanisation de l’écriture vietnamienne, encore utilisé de nos jours. Pierre Joseph Georges Pigneau connu sous comme “Le pigneau de Behaine”, évêque d’Adran, joua, un rôle déterminant dans l’histoire, tant religieuse que politique, du Vietnam. Il aida Nguyen Anh dans sa politique de reconquête du pays et sous le règne du fondateur de la dynastie des Nguyen (1802-1820), les chrétiens jouirent d’une totale liberté religieuse.

 

eglise de Phat Diem a Ninh Binh

L’église de Phat Diem à Ninh Binh

Dans l’histoire du Vietnam

Il n’en alla pas de même pour ses successeurs, très attachés à l’idéologie confucéenne; Minh Mang (1820-1841) interdit en 1825 l’entrée de missionnaires chrétiens sur le territoire vietnamien.

Trieu Tri (1841-1847) se montra plus tolérant; mais Tu Duc(1848-1883) fit persécuter les personnes qui adhèrent au christianisme au vietnam. Ces prises de position intransigeantes fournirent un prétexte aux Français pour leur intervention au Vietnam. Par le traité signé en 1862 avec la France, Tu Duc reconnut le libre exercice du culte catholique au Vietnam, mais les persécutions reprirent de plus belle entre 1882 et 1884. Elles devaient cesser en 1885, quand la France eut conquis tout le pays.

Les chrétiens du Vietnam purent dès lors pratiquer leur religion sans être inquiétés. Les congrégations s’implantèrent, ouvrant des écoles, des hôpitaux, et l’Eglise s’organisa. En 1939, on estimait à cent mille le nombre de chrétiens , sur une population de dix-huit millions de Vietnamiens.

cathedrale-de-notre-dame

Devant l’église Notre-Dame à Saigon, Vietnam

Pourtant, l’avènement de la république démocratique du Vietnam en 1954 devait changer la face du christianisme au Vietnam. Sur les huit cent mille Nord-Vietnamiens qui s’enfuirent vers le sud, six cent mille étaient catholiques.

Depuis 1975, la liberté de culte est théoriquement garantie, mais il n’en demeure pas moins que le nombre des ordres est limité et que toutes les écoles catholiques ont été laïcisées. A l’heure actuelle, le Vietnam compte environ cinq millions de catholiques.

Le protestantisme fit son entrée au Vietnam en 1911. Cette communauté recrute la plupart de ses fidèles (environ deux cent mille) parmi les tribus montagnardes du Centre.

Comme celle des prêtres catholiques, l’activité des pasteurs protestants est aujourd’hui limitée par le Gouvernement.

À voir aussi: