Home Culture Les Vietnamiens La famille vietnamienne

La famille vietnamienne

La famille est le premier environnement social d’un être humain, où il absorbe toutes sortes d’informations pour former ses habitudes, ses compréhensions du monde, et surtout ses valeurs. Pour comprendre les caractéristiques d’un Vietnamien, il est nécessaire de comprendre la famille vietnamienne.

la-famille-vietnamienn-en-fete
La famille vietnamienne lors de la fête

Membre de la famille vietnamienne traditionnelle

Le plus souvent, elle se compose de 4 à 8 personnes, dont 2 générations (parents et enfants) ou 3 générations (avec les grands-parents). Dans l’histoire, surtout chez les familles aristocrates, 4 à 5 générations vivaient ensemble. Pourtant, cette forme de famille exprime plutôt l’influence confucianiste que les traditions originales du Vietnam.

Le patriarcat actuel est aussi une des influences nettes du Confucianisme sur le système familial. Pourtant le patriarcat vietnamien est une version beaucoup plus douce et indulgente comparée à celle chinoise. En plus de son autorité, le père vietnamien a aussi des obligations : il doit être responsable de la vie financière de la famille ; la protéger ; éduquer ses enfants et les nourrir. Il doit aussi être le modèle de vie pour ses enfants.

des-familles-vietnamiennes-nombreuses-du-nord
Des familles nombreuses dans le nord

Le rôle de la mère est primordial

Le rôle de la mère dans la famille vietnamienne est également bien respecté. D’après E. Luro dans son livre « Le pays d’Annam », elle serait mieux respectée que la femme chinoise dans sa société. Au lieu d’être donnée au fils aîné comme dans le système confucianiste, l’autorité dans la famille vietnamienne après la mort du père est passée à la mère. On considère aussi que la femme a un rôle principal dans l’éducation des enfants, comme dit le proverbe : « con hư tại mẹ, cháu hư tại bà » _ ce sera la mère et la grand-mère qui seront responsables des fautes de l’enfant. Dans la relation avec son mari, la femme est aussi très respectée. On considère la femme comme la contributrice principale dans le succès du mari : Cua chong, cong vo ¬_ La richesse du mari vient des sacrifices de la femme.

Si vous voulez en savoir plus sur la place de la femme Vietnamienne dans la socièté et dans la famile, nous avons consacrés deux articles complets sur ce sujet:

Une famille soudée

La liaison entre parents et enfants est très remarquable chez la famille vietnamienne. L’amour filial est la valeur la plus importante dans la famille, et même la philosophie de la société. Il est naturel pour les vietnamiens que les parents vivent avec leur enfant aîné ou cadet lors de leur vieillesse, pour que l’enfant puisse prendre soin d’eux. On considère qu’avoir une personne âgée dans la famille est le meilleur des bonheurs. Tran Tien, un des plus grands compositeurs contemporains du Vietnam a écrit, dans une de ses chansons : toute chose glorieuse ne vaut rien si on n’a pas ses parents à côté.
.

la-famille-vietnamienne-avec-confection-du-gateau-du-tet

La famille vietnamienne lors de préparation pour la fête du TET

Par ailleurs, le lien fraternel y est aussi très solide. Le frère aîné est censé avoir des responsabilités envers ses petits frères et sœurs si par malheur ils perdent leurs parents. Les vietnamiens considèrent qu’aider leurs frères et sœurs est une responsabilité évidente quand ils en sont capables. « Sảy cha còn chú, sảy mẹ bú dì » un des proverbes les plus connus sur ce sujet a dit : On compte sur son oncle quand son père est mort, et sur sa tante quand sa mère est morte.

La famille est l’une des valeurs les plus importantes dans la vie quotidienne et spirituelle des vietnamiens. Cela exprime non seulement l’influence confucianiste, mais aussi les valeurs traditionnelles de la culture des Vietnamiens.

Si vous aussi vous êtes une famille et que vous souhaitez découvrir le Vietnam, découvrez nos idées de vacances en famille au Vietnam!

À voir aussi:

Inscrivez-vous à notre newsletterPour recevoir des nouvelles, articles culturels...