Home Culture Cuisine Street-food les petits restaurants de rues au Vietnam

Street-food les petits restaurants de rues au Vietnam

Le Vietnam est un pays tropical et chaud la plupart de l’année, la vie à l’extérieur est donc bien développée. Nous allons vous parler dans cet article des street-food, les petits restaurants de rue que l’on trouve à foison au Vietnam.

On en trouvent sous diverses formes et envergures. De la gargote roulante improvisée au rez de chaussée d’un établissement qui s’incruste sur le trottoir, les restaurants de rue vous proposent des mets délicieux à déguster entre amis.

C’est avant tout une vraie culture de l’utilisation des trottoirs. Au Vietnam peu de gens ont des jardins ou des terrasses privées, c’est donc dans les parties publiques que le peuple sort prendre l’air.

Le trottoir est un bien collectif, que chacun pourra utiliser à sa guise, du moment que cela ne gêne pas trop le voisin et l’ordre local!  C’est selon cette philosophie que des street-food, petits restaurants de rue, ou encore des marchands de boissons naissent et meurent chaque jour au Vietnam…

Démarche administrative et législation

Tout d’abord il faut savoir que toute personne décidant de se lancer dans le commerce de rue n’aura pas à effectuer de nombreuses démarches administratives. Une licence de travail n’est pas nécessaire. A notre connaissance seul un document de santé serait à remplir.

Le plus délicat sera sans doute de s’entendre avec la police locale pour ne pas être trop embêté. Il conviendra également de se renseigner sur l’endroit à utiliser, discuter avec l’entourage afin d’évaluer le bien fondé de la localisation.

Parfois l’aspect officiel du commerce est un peu ambiguë, il règne une sorte de flou entre avec les autorités…

Une scène amusante que nous avons l’habitude de voir à Hanoï est le passage de policiers, obligeant gentiment certain commerce à enlever les tables et les petites chaises de l’allée. Aussitôt les policiers partis, les équipements se remettent en place. Le plus surprenant est qu’il n’est pas rare que les policiers passent plusieurs fois et que  le même scénario se reproduise! Pas d’énervement, on est au Vietnam !

Il semble qu’il y’ait une sorte de tolérance envers ces travailleurs modestes.

Un mobilier mobile et riquiqui !

Si vous êtes déjà venu au Vietnam, vous l’aurez remarqué, le mobilier de ce type de restaurant est souvent minimaliste.

table-chaise-rue

Les tables et les chaises sont proches du sol. Les vietnamiens sont habitués à manger comme cela, le rangement en est plus aisé et ce n’est pas trop inconfortable pour eux. Ils sont habitués depuis très jeunes à partager des repas à même le sol, les jambes en tailleurs.

Vous pouvez aussi observer les vietnamiens s’accroupir au Vietnam en pleine rue. C’est une manière confortable pour eux de se reposer, a priori pas de soucis d’articulations !

Le plus souvent, les chaises et les tables sont en plastique rouge et bleu, on dirait un peu du matériel de dînette pour les enfants !

Un moment convivial

L’aspect rudimentaire, la simplicité de l’installation favorise une atmosphère décontractée propice à l’échange. Que ce soit pour un café, un thé, une bière, une soupe ou un barbecue, les Vietnamiens sortent pour se rassembler et échanger. Bien que certains jeunes arborent des tenues sophistiquées, nul besoin de trop se soucier de l’apparat, venez comme vous êtes ! Si vous êtes seul, on vous proposera sans doutes de rejoindre un groupe. C’est alors que connaître quelques mots de Vietnamien s’avère utile !

La vie des rues à Hanoï, c’est comme une grande famille se retrouvant chaque jour sur les trottoirs.

dans-la-rue-vietnam

Différents types de nourriture ou boisson servies dans la rue

Le restaurant de Phở, soupe de vermicelle de riz

Un incontournable au Vietnam, c’est le Phở, la soupe la plus connue du pays, plus qu’un plat, c’est un symbole. Nous consacrons un article complet sur ce plat : ici.

Les Vietnamiens apprécient particulièrement ce plat au petit matin, avant d’aller travailler. Il apporte l’essentiel des nutriments énergétiques nécessaires pour une bonne journée!  De plus, cette soupe est vraiment bon marché. Alors plutôt que prendre son petit-déjeuner à la maison, les Vietnamiens sortent dans la rue dès le matin pour déguster une bonne « Phở »

Le bánh mì

Un autre fameux met au Vietnam, c’est le bánh mì qui renferme dans son petit pain de belles saveurs.

banh mi vietnam

La baguette croustillante est remplie de légumes marinés, de coriandre, de piment frais, de morceaux de viande – généralement du porc – ou enduite d’une couche de pâté. D’autres garnitures peuvent inclure des œufs, du poulet, des boulettes de viande et plus encore.

Le « bánh mì »se trouve facilement partout dans les rues du Vietnam, il coûte moins de un euro !

Vous trouverez dans cet article consacré les divers types de restauration rapide au Vietnam : ici

le barbecue

Il existe de nombreuse façon de concevoir le barbecue de rue au Vietnam, cependant on peut distingue deux catégories : le barbecue debout et le barbecue assis.

barbecue-vietnam

  • Le barbecue debout” sont servis par des petites échoppes que vous trouverez proche des lieux d’animations : marchés, parcs, festivals, On y trouve toute sorte de brochettes faites de Viande, de crevettes, de légumes, maïs, patates douces… que vous pouvez déguster tout en vous promenant.
  • “le barbecue assis”, ici, vous vous installez sur une petite table avec un petit barbecue individuel, vous commandez alors les grillades de viande, de fruit de mer, de légumes…!  Un délice !

Thé glacé, Tra da

Très populaire au Vietnam, le thé glacé se déguste à toute heure de la journée. Il permet de se rafraîchir pendant les journées les plus chaudes.

Le Tra da, varie en fonction des régions. Il est plus amer à Hanoï et plus parfumé à Ho chi minh. Vous trouverez beaucoup de Vietnamien discuter autour d’un verre de Tra da à tout moment de la journée.

cafe-ou-the

Le café glacé, “Ca phe nau da” ou “Ca phe sua da”

Appelé “Ca phe Nau da” dans le nord pour café marron glacé ou “Ca phe Sua Da” dans le sud pour café au lait glacé, c’est pourtant le même goût! la recette est simple : un peu de lait concentré sucré dans lequel on verse du café et rajoute des glaçons.

Encore une occasion de traîner en terrasse avec ses amis à refaire le monde!

Escargots de mer

Un peu plus rare, ce mêt est toutefois une collation populaire que vous pouvez trouver dans les échoppes de rue, plus particulièrement à Ho Chi Minh-Ville :  les escargots de mer. Il existe aussi le même principe avec des crustacés frais.

escargot-mer

Vous pouvez choisir de les faire cuire de différentes manières, à la vapeur, sautée ou grillée. Ces petits escargots moelleux et savoureux sont parfaits pour partager avec quelques amis autour d’une bière glacée.

Rouleaux de printemps (Gỏi cuốn / Chả giò)

goi cuon

Encore un plat plébiscité par les vietnamiens , les rouleaux de printemps! C’est un plat frais particulièrement apprécié lorsqu’il fait chaud.

En fonction des restaurants qui ont chacun leur spécialité vous trouverez de nombreuses variantes

Les rouleaux frais sont appelés gỏi cuôn  «rouleaux de printemps ».

Les autres rouleaux très connus sont les nems, ils sont  frits, appelés “chả giò”. Nous avons consacré des articles et des vidéos pour que puissiez les conconcter chez vous :

Dessert sucré vietnamien (Chè)

desser-vietnam

Chè est un mot pour décrire une boisson sucrée prise comme un dessert au Vietnam, elle se présente sous de nombreuses formes, tailles, saveurs et couleurs! En règle générale, vous pouvez les trouver sous forme de pudding, de boissons ou de soupe.

Les ingrédients habituels que vous pouvez trouver dans le chè comprennent  le lait de coco, les haricots sucrés, le riz gluant, les gelées colorées, les fruits et plus encore. Facile à trouver sur les marchés locaux, ces desserts sont parfaits pour se rafraîchir les jours chauds dans l’après-midi.

 

Nouilles Hoi An (Cao lâu)

Le Cao lầu est un plat de nouilles qui est exclusif à Hoi An. Ce plat, signature de Hoi An, se compose de nouilles, de morceaux de porc grillé, de légumes verts frais et croquants et de croûtons croquants.

Selon la légende. La raison pour laquelle vous ne pouvez trouver du cao lầu qu’à Hoi An est due à a particularité de ses nouilles uniques qui doivent être préparées avec de l’eau d’un ancien puits, le puits Ba Le, et mélangées avec une cendre spéciale originaire de Hoi An. On dit aussi que le secret de la recette précise n’est connu que de quelques familles de la région!

Mis à part cao lâu, il existe d’autres plats signature que vous ne pouvez trouver qu’à Hoi An. Parcourez les rues lors de cette visite gastronomique à moto ou partez pour une visite à pied pour découvrir ce que la région a d’autre à offrir.

Vermicelles au tofu frit et pâte de crevettes fermentées (Bún đậu mam tôm)

bundaumamtom

Chaque culture a sa propre nourriture malodorante mais savoureuse et au Vietnam, c’est le bún đậu mắm tôm !

Les ingrédients sont simples et simples mais les saveurs sont complexes et robustes. Principalement composé de nouilles vermicelles, de tofu frit, porc, les autres ingrédients d’accompagnement comprennent généralement le concombre, la menthe, les feuilles de Vous dégustez ce plat en trempant les mets dans la sauce à la pâte de crevettes. L’odeur peut être un peu dissuasive, mais croyez-nous, cela vaut la peine d’essayer.

Pizza vietnamienne (Bánh tráng nướng)

pizzaviet

Une collation populaire, surtout  à Ho Chi Minh-Ville et à Dalat , cette pizza vietnamienne est composée d’un papier de riz grillé sur le barbecue et garni de porc haché, de crevettes, d’œufs ou de diverses autres garnitures. Garnie d’herbes fraîches et servie avec de la mayonnaise, du tamarin ou de la sauce chili, cette pizza est vraiment surprenante !

Le banh cuon

Plus célébre dans le nord, Banh cuon est un terme utilisé pour décrire les rouleaux de farine de riz au Vietnam.

Le bánh cuon est un aliment de rue vietnamien populaire composé de rouleaux de riz cuit à la vapeur farcis de porc (banh cuon nhan thit), de champignons (banh cuon than tri) ou des deux (banh cuon Ha Noi). Le plat est généralement servi avec une sauce à l’échalote frite, une sauce de poisson aigre-douce (nuoc mam chua ngot), une variété d’herbes fraîches et une sauce à base de citron vert en accompagnement.

Soupe épicée aux nouilles au bœuf (Bún bò huế)

Originaire de Hanoi, ce plat de vermicelles peut être trouvé dans tout le Vietnam servi avec du porc grillé et un accompagnement de sauce.

Vous pouvez choisir de le manger de 2 façons: envelopper le tout dans une grande feuille de laitue et le tremper dans la sauce avant de prendre une bouchée ou mélanger le tout dans la sauce et le manger comme vous le feriez dans un bol de phở.

Le bun cha

le bun cha

Le bun cha est un plat local originaire de Hanoi, la capitale du Vietnam. Dans tout le Vietnam, vous pouvez trouver de nombreux plats qui partagent une recette similaire au bun cha (comme le bun thit nuong à Saigon), cependant,le vrai bun cha se trouve à Hanoï!

Le plat est très simple à réaliser et peut être trouvé à tout moment de l’année.vous trouverez dans l’article suivant la recette du Bun cha en vidéo : ici.

Salade de papaye verte épicée (Gỏi khô bò / Gỏi đu đủ)

La base du gỏi khô bò consiste en un lit de papaye non mûre coupée en julienne. Mélangées avec des arachides grillées, des lamelles de bœuf séché, des feuilles de basilic, de la coriandre et des craquelins croustillants, cette salade est aussi parfois appelée gỏi đu đủ.

La star du spectacle, cependant, doit être la vinaigrette qui accompagne la salade. Juste le bon mélange de zeste, salé, sucré et épicé – c’est un goût que vous n’oublierez jamais!

Autres exemples d’activités de  rue

Jeu d échec asiatique

Plébiscité par les plus anciens ce jeu comparable à notre jeu d’échec est pratiqué souvent dans les rues. Vous trouverez surement un grand nombre de personnes entourant une partie, en effet même si l’on est pas joueur un peut se passionner d’observer le déroulement d’une partie

Nus ne vous expliquerons pas ici les règles relativement complexe de ce jeu issu de la chine, mais vous n’aurez aucun mal à trouver un partenaire au Vietnam.

La sieste

moto-sieste

Les vietnamiens ont une capacité impressionnante à s’endormir un peu n’importe où si il le désire. Ils ont l’air d’avoir la capacité de se détacher du bruits extérieur pour se créer une bulle de sérénité.

Certains pratique la sieste dans des positions digne d’un équilibriste, notamment sur leur moto !

marché

Les trottoirs au Vietnam sont également utilisé par les vendeurs de légumes où de fruits.

vendeurbanane

 

Conclusion

Voilà, nous espérons que vous avez apprécié cet article sur la nourriture de rue au Vietnam. Vous aurez compris que plus un simple besoin de s’alimenter, il s‘agit là d’un ensemble culturel et social que partage les vietnamiens lorsque ils se retrouvent à l’extérieur.

Nous vous attendons pour vous faire découvrir ça en vrai!

À voir aussi: