Le Sanctuaire de My Son

Si Hoi An vous attire par les lanternes colorées et le charme des rues du centre-ville la nuit, My Son vous subjugue grâce à ses temples en briques rouges reflétant la lumière du coucher du soleil. Le sanctuaire de My Son vous permet de voyager dans le passé, il est le témoin d’une histoire du Vietnam riche et mystérieuse. Vous pouvez vous immergez dans une culture unique d’influence hindouiste et contemplez des monuments architecturaux splendides. Le sanctuaire de My Son possède une architecture comparable aux temple d’Angkor au Cambodge. Il s’agit d’un monument unique en Asie du Sud-Est.

Où se trouve My Son au Vietnam?

Mỹ Sơn se trouve sur la commune de Duy Phu du district de DuyXuyen dans la province de Quảng Nam. Ce monument est situé à environ 35 km de Hội An et à 50 km de ĐàNẵng. Il est près de l’ancienne capitale des Cham- TraKieu.

Situé dans une vallée étroite entourée de montagnes, le sanctuaire de MỹSơn est un ensemble de temples chams, un chef-d’œuvre de l’architecture antique Cham. Il comprend 70 œuvres architecturales.

Quand visiter My Son?

Il est généralement préférable de visiter Mỹ Sơn pendant les périodes de temps modéré pour le Vietnam. Le printemps (février à avril) et l’automne (août à octobre) sont idéaux en raison de la température chaude et des précipitations légères.

Si vous préférez explorer Mỹ Sơn dans une paix relative, choisissez de commencer votre voyage dès 6h30 pour éviter les visites en bus et les foules. Il peut faire plus chaud dans l’après-midi et plus difficile de marcher aussi longtemps.

Comment visiter le sanctuaire My Son?

Mỹ Sơn est situé  à 37 km de Hoi An. La visite se fait en quelques heures, il conviens de partir le matin de Hoi an.

Comment vous rendre sur place ? Plusieurs options :

  • Véhicule privé et chauffeur : demandez notre aide, nous vous organisons le tour. L’avantage est la simplicité, notre guide vous explique l’histoire du site en Français. vous ne vous occupez de rien et nous venons vous chercher à votre  hôtel.
  • Tour operator locaux: Il y en a pléthore au Vietnam. Renseignez vous auprès de votre hébergement et n’hésitez pas à comparer les prix avec d’autres offres. l’inconvénient est le manque de liberté et de souplesse. Partez en bus depuis Hoi An pour My Son.
  • Location d’un scooter : Peut être l’option la plus intéressante, bon marché et assez agréable à condition de ne pas se perdre. My Son n’est pas indiqué avant d’arriver sur place donc prévoyez un GPS ou une appli pour vous y aider. La route est correcte, munissez-vous de lunettes pour éviter la poussière dans les yeux. Il faut compter près d’1h30 depuis Hoi An dans une direction.

une fois sur place

Le territoire de la vallée de Mỹ Sơn est clairement indiqué par des sentiers de randonnée désignés pour faciliter la visite de Mỹ Sơn. Il est donc possible et facile d’envisager la visite sans guide.  Cependant, un bon guide ou la visite du musée sur place peut avoir un impact significatif sur votre expérience à Mỹ Sơn.

Nous vous conseillons tout d’abord  la visite du musée . Il est situé à l’entrée du  complexe  Le musée peut vous aider s à identifier et à comprendre le riche symbolisme et la mythologie hindoue des temples.  En outre  un guide vous donnera des informations personnalisés et profondes sur le lieu.

Histoire de My Son

Sanctuaire de My Son hindouisme au vietnam

La construction du site à débuté à la fin du IVe siècle. Le Sanctuaire est un monument architectural qui se comporte de temples dédiés à Shiva. Il est considéré comme la capitale religieuse et politique du Royaume de Champâ. Ce royaume appélé également Cham était situé dans la zone centrale du Viêt Nam moderne proche de Hoi an. Il existe sur une longue période du vie au xve siècle, et même jusqu’au début du xixe siècle sur un petit territoire. Le Champa s’est construit au contact des cultures de l’Inde et de la Chine, qui dominaient les échanges maritimes en Asie du Sud-Est, et au contact de ses voisins Viêts, au Nord, et Khmers à l’Ouest.

Au IVe siècle, le centre religieux du royaume Cham est établi ici pour accueillir les membres royaux, les aristocrates et organiser des cérémonies religieuse importantes. Durant neuf siècles, My Son occupe une place importante dans la culture religieuse Cham.

Le premier temple est construit en bois au 4ème siècle pour adorer le Saint Siva Bhadravarman. Cependant, ce temple est totalement brûlé à cause d’un incendie au VIème siècle. Par la suite, les rois Cham poursuivent la construction de nouveaux temples et de nouvelles tours pour adorer les divinités celestes.

À la fin du XIIIe siècle, le royaume du Champa est attaqué par des pays voisins comme le Vietnam, la Chine et les Khmers. Il doit déplacer sa capitale vers le sud dans la province de Binh Thuan.

Oubliée pendant des centaines d’années, en 1898, cette région est explorée par un savant français et découverte aux yeux du monde.

My Son est aujourd’hui un témoin du temps glorieux, prospère et en déclin du royaume Champa. Il est considéré comme un complexe des temples hindouiste le plus connu en Asie du Sud-Est et un monument unique concernant cette religion au Vietnam

Architecture de My Son

Selon de nombreux chercheurs français, polonais et vietnamiens, l’architecture du sanctuaire de My Son est influencé par la culture arabe, malaisienne, indonésienne et surtout indienne.  Ce monument est la combinaison entre différents styles tels que le style ancien aux VIIe et VIIIe siècles, le style Hoa Lai au VIIIe siècle, le style Dong Duong du IXe siècle et le style My Son-Binh Dinh.

Ce cumul unique de différentes techniques de constructions font de ce complexe un site archéologique  pour lequel des scientifiques se posent encore de nombreuses questions sur les techniques de construction.  Aujourd’hui encore, la fabrication et la technique de construction en brique utilisé antan restent un secret pour les archéologues contemporains.

Les conceptions architecturales des temples symbolisent la grandeur et la pureté du mont Meru symbole de la culture originale et des arts de l’ancien royaume Champa en temps glorieux. Les bâtiments  sont construits en brique cuite avec des piliers en pierre et décorés de bas-reliefs en grès représentant des scènes de la mythologie hindoue. Le Sanctuaire de My Son est vraiment un ensemble architectural remarquable. Il présente une image vivante de la vie spirituelle et politique dans une phase importante de l’histoire de l’Asie du Sud-Est.

En raison de ces valeurs inestimables, il a été honorablement reconnu en tant que site du patrimoine culturel mondial en 1999, et attire des millions de touristes chaque année.

Travaux de conservation

La conservation des monuments de My Son a commencé au début du 20ème siècle après la découverte des archéologues français. Pendant la Seconde Guerre mondiale, la première guerre d’Indochine et, surtout, pendant la seconde guerre d’Indochine, de nombreux temples ont été endommagés. Cependant, des travaux de conservation ont été menés et les temples ont été entretenus et sont bien conservés. En outre, le site est menacé par des conditions climatiques sévères telles que les inondations et une forte humidité.

Conclusion

La beauté préservée et la riche histoire de Mỹ Sơn seront probablement une source d’intrigue pour les décennies à venir. Assurez-vous d’envisager et de réserver votre transport à l’avance, de goûter à la cuisine vietnamienne locale sur place et de confirmer un hébergement adéquat à proximité lorsqu’il sera finalement temps de rentrer chez vous.

En tant que site de culture et d’émerveillement depuis plus de dix siècles, Mỹ Sơn a résisté à l’épreuve du temps contre les éléments naturels et artificiels pour raconter l’histoire d’un Vietnam qui existait il y a longtemps.

Si vous voulez vivre une expérience culturelle essentielle du Vietnam, le sanctuaire de My Son est un choix primordial !

À voir aussi: